Galerie photo - Académie de la Martinique

Galerie photo de l'académie de la Martinique


IMG_1046.jpg
Le cul de Sac Ferré au sud de l'anse du Grand Macabou (Vauclin)273 viewsAu sud de la baie du Grand Macabou, cette baie envahie par la mangrove est protégée par deux flèches littorales. Le cordon littoral isole de nombreuses lagunes alors colonisées par la mangrove.
IMG_1050.jpg
La plage du Grand Macabou. (Vauclin)247 viewsForêt xérophile, ses lagunes et sa flèche littorale au sud de la baie.
IMG_1051.jpg
L'anse du Petit et du Grand Macabou236 viewsCette plage sauvage de la côte au vent est bordé par une forêt xérophile protégée. L'absence de routes asphaltée limite l'extension du quartier du Macabou et la fréquentation de ces plages bordées de cocotiers. On observe la présence de lagunes alimentées par le bassin versant et comprenant parfois un chenal de marée.
IMG_1052.jpg
Pièce d'eau nécessaire à l'irrigation 231 viewsLa polyculture maraîchère exige également la maîtrise précise des techniques d'irrigation. Ces pièces d'eau sont souvent alimentées par des conduites forcées venues de la Lézarde.
IMG_1053.jpg
Polyculture au Vauclin: une exploitation de salades.237 viewsUne polyculture vivrière dans une paysage de bocage tropical sur les pentes du quartier Paquemar. Le Vauclin est parmi les premiers producteurs de tomates, salades, haricots, choux, melons et pastèques. Ici, une exploitation de plus de 6ha produit en plein champs près de 10 000 têtes de batavia par semaine. La maîtrise de l'irrigation y est essentielle.
IMG_1054.jpg
Polyculture au Vauclin: une exploitation de salades.229 viewsUne polyculture vivrière dans une paysage de bocage tropical sur les pentes du quartier Paquemar. Le Vauclin est parmi les premiers producteurs de tomates, salades, haricots, choux, melons et pastèques. Ici, une exploitation de plus de 6ha produit en plein champs près de 10 000 têtes de batavias par semaine. La maîtrise de l'irrigation y est essentielle.
IMG_1055.jpg
Le quartier du Macabou au Vauclin269 viewsAu milieu d'un paysage de bocage tropical, avec ses haies d'érythrine qui servent de coupe-vent, le quartier littoral du Macabou au Vauclin, près des Mangroves, situé non loin de l'emplacement d'une ancienne plantation : l'Habitation Mallevaud. Non loin, le maraîchage se développe (salades, haricots, tomates...)Entre le Vauclin et le François, on trouve l'essentiel des exploitations laitières de la Martinique (une douzaine). La collecte, assurée par la coopérative Cooprolam, est inférieur au million de litres par an.
IMG_1056.jpg
Les éoliennes du Morne Carrière au Vauclin face à l'Atlantique.293 viewsEn 2004, une ferme de 4 éoliennes de 275 KW, est mise en service au Vauclin, sur le Morne Carrière, par la société Aerowatt où l'alizé s'établit à 27km/h de moyenne. Avec une production de 2400 MWh par an, cette ferme peut approvisionner 300 habitants. Petites, ces éoliennes sont escamotables en période cyclonique ; elles sont donc fortement tributaires de la météo. Leur puissance réelle ne représente en effet que 22 % de leur puissance nominale ! C'est là tout le problème de l'énergie « renouvelable »...
IMG_1057.jpg
Les éoliennes du Morne Carrière au Vauclin face à l'Atlantique.281 viewsEn 2004, une ferme de 4 éoliennes de 275 KW, est mise en service au Vauclin, sur le Morne Carrière, par la société Aerowatt où l'alizé s'établit à 27km/h de moyenne. Avec une production de 2400 MWh par an, cette ferme peut approvisionner 300 habitants. Petites, ces éoliennes sont escamotables en période cyclonique ; elles sont donc fortement tributaires de la météo. Leur puissance réelle ne représente en effet que 22 % de leur puissance nominale ! C'est là tout le problème de l'énergie « renouvelable »...
IMG_1058.jpg
Les éoliennes du Morne Carrière au Vauclin face à l'Atlantique.279 viewsEn 2004, une ferme de 4 éoliennes de 275 KW, est mise en service au Vauclin, sur le Morne Carrière, par la société Aerowatt où l'alizé s'établit à 27km/h de moyenne. Avec une production de 2400 MWh par an, cette ferme peut approvisionner 300 habitants. Petites, ces éoliennes sont escamotables en période cyclonique ; elles sont donc fortement tributaires de la météo. Leur puissance réelle ne représente en effet que 22 % de leur puissance nominale ! C'est là tout le problème de l'énergie « renouvelable »...
IMG_1062.jpg
La carrière Paquemar au Vauclin et les bananeraies.250 viewsEnvironnée de bananeraies, la carrière Paquemar au Vauclin, ouverte en 1981, extrait des pierres de construction de l'andésite. La culture extensive des bananes semblent parfois faire fi du paysage de bocage traditionnel dans une zone pourtant bien ventée. Entre le Vauclin et le François, on trouve l'essentiel des exploitations laitières de la Martinique (une douzaine). La collecte, assurée par la coopérative Cooprolam, est inférieur au million de litres par an.
IMG_1063.jpg
Agriculture sous serres au Vauclin269 viewsPépinières, horticulture, élevage porcin, bovins et productions maraîchères (salades, concombres, choux, haricots, tomates...) font partie des stratégies de diversification d'une agriculture qui tente de se sortir de la monoculture bananière dans une région où la maîtrise de l'irrigation est essentielle. Si l'ensoleillement est assuré, ce n'est pas le cas de la régularité des précipitations : la serre a alors plus vocation à servir d'abri.
213 files on 18 page(s) 11