Galerie photo - Académie de la Martinique

Galerie photo de l'académie de la Martinique


IMG_1128.jpg
Logements collectifs sur la pointe Hyacinthe sur la pointe Larose au Robert. 298 viewsA proximité des terres agricoles et de la mangrove, une construction récente de logements sociaux.Ce paysage de bocage de la côte au vent montre des parcelles traditionnellement protégées par des haies d'érythrines sur lesquelles ont pratiquait la monoculture de la canne à sucre. En 20 ans , depuis les années 1990, la Surface agricole utile de la Martinique a reculé de près de 27 % au profit essentiellement de zones en friche.
IMG_1135.jpg
La pointe Hyacinthe sur la pointe Larose, mitage sur le littoral sud de la baie du Robert.309 viewsCe paysage de bocage de la côte au vent montre des parcelles traditionnellement protégées par des haies d'érythrines sur lesquelles ont pratiquait la monoculture de la canne à sucre. En 20 ans , depuis les années 1990, la Surface agricole utile de la Martinique a reculé de près de 27 % au profit essentiellement de zones en friche. Ces terres agricoles conquises sur la forêt littorale sont aujourd'hui convoitées : la périurbanisation pousse à la construction de logements collectifs et de zones résidentielles en bord de mer, près de la mangrove. C'est le mitage.
IMG_1137.jpg
La pointe Hyacinthe sur la pointe Larose, mitage sur le littoral sud de la baie du Robert.315 viewsCe paysage de bocage de la côte au vent montre des parcelles traditionnellement protégées par des haies d'érythrines sur lesquelles ont pratiquait la monoculture de la canne à sucre. En 20 ans , depuis les années 1990, la Surface agricole utile de la Martinique a reculé de près de 27 % au profit essentiellement de zones en friche. Ces terres agricoles conquises sur la forêt littorale sont aujourd'hui convoitées : la périurbanisation pousse à la construction de logements collectifs et de zones résidentielles en bord de mer, près de la mangrove. C'est le mitage.
IMG_1138.jpg
La pointe Hyacinthe sur la pointe Larose, mitage sur le littoral sud de la baie du Robert.313 viewsLa baie du Robert, port naturel, bien protégée et ouverte sur l'Atlantique a été colonisée tardivement dès la fin du XVIIe siècle. Les pointes -noms donnés aux presqu'îles- et les îlets du Robert ont en effet constitué les derniers refuges des amérindiens Caraïbes. La périurbanisation de la 3e commune de Martinique aboutit au mitage de ce littoral, peu à peu défriché et à la conquête progressive des terres agricoles.
IMG_1139.jpg
L'îlet petite Martinique au Robert.292 viewsLes îlets du Robert constituent également un attrait touristique de premier plan pour la commune qui permet de diversifier l'activité des pêcheurs locaux (visites aux touristes...). Ce tourisme de masse est pourtant susceptible de menacer des espaces protégé par un arrêté préfectoral de protection du Biotope, depuis 2002 et par un arrêté ministériel depuis 2007.
IMG_1140.jpg
Parcs aquacoles pour l'élevage du Loup des Caraïbes au large du Robert.296 viewsUne ferme aquacole sur le littoral Atlantique dans les baies abritées de la pointe Lynch, au Robert. L'aquaculture connaît un essor au début des années 2000 soutenue par l'Ifremer. C'est souvent une production familiale de Loup des Caraïbes, de Saumon Noir et de Langouste. Les difficultés récentes de la filière piscicole amène pourtant la société à se diversifier et à s'ouvrir à l'agritourisme en proposant des visites du milieu et des activités de pêche aux touristes.
IMG_1141.jpg
Les îlets du Robert : des zones protégées291 viewsRespectivement du premier plan au dernier : la pointe Melon et l'ïlet petite Martinique, l'ïlet à Eau et l'ïlet Chancel. Ces îlets d'andésite au nombre de 10 sont les produits d'une activité éruptive et de coulées sous marines, il y a 10 millions d'années. On trouve comme sur une bonne part du littoral atlantique d'anciens fours à chaux jadis alimentés par les coraux morts des barrières coralliennes appelées cayes. Il s'agit depuis 2002 d'un espace protégé de 91ha.
IMG_1142.jpg
Une ferme aquacole sur le littoral Atlantique dans les baies abritées de la pointe Lynch, au Robert.268 viewsL'aquaculture connaît un essor au début des années 2000. C'est souvent une production familiale de Loup des Caraïbes, de Saumon Noir et de Langouste. Les difficultés récentes de la filière piscicole amène pourtant la société à se diversifier et à s'ouvrir à l'agritourisme en proposant des visites du milieu et des activités de pêche aux touristes.
IMG_1143.jpg
Pointe Melon au Robert : ilet petite Martinique et mangrove.301 viewsLes mangroves, les tannes (zones de marais asséchés d'où la mangrove se retire) et les îlets du Robert vus du sud sur le littoral au vent, atlantique.
IMG_1146.jpg
La pointe Savane au Robert et l'îlet Chancel.359 viewsLes lotissements pavillonnaires avancent sur un littoral protégé et font désormais face à l'îlet Chancel, intégré à la réserve naturelle. C'est sur cet îlet que se trouve le dernier refuge des iguanes verts des Antilles, jadis endémiques aujourd'hui protégés.
IMG_1148.jpg
La pointe Savane au Robert : un espace convoité.348 viewsLes lotissements pavillonnaires se multiplient en bordure d'un littoral protégé. Le Robert est en effet l'une des trois plus importantes unités urbaines de l'île avec près de 25 000 habitants en 2010. Sa croissance s'est accélérée depuis les années 80 conduisant à l'accélération de la périurbanisation.
IMG_1149.jpg
La pointe Savane au Robert : un espace convoité.338 viewsLes lotissements pavillonnaires se multiplient en bordure d'un littoral protégé. Le Robert est en effet l'une des trois plus importantes unités urbaines de l'île avec près de 25 000 habitants en 2010. Sa croissance s'est accélérée depuis les années 80 conduisant à l'accélération de la périurbanisation.
213 files on 18 page(s) 14