Galerie photo - Académie de la Martinique

Galerie photo de l'académie de la Martinique


IMG_1212.jpg
Le lycée Acajou II à la périphérie du Lamentin.529 viewsConstruit en 1991, il compte en 2010 près de 950 élèves.
IMG_1214.jpg
Zone commerciale de la Galleria dans la zone industrielle les Mangles Acajou.538 viewsEdifiée en 1989 sur la friche industrielle de l'ancienne usine sucrière d'Acajou, c'est, en bordure de l'autoroute Fort-De-France-Lamentin, l'un des plus grands espaces commerciaux de l'île.
IMG_1216.jpg
Les Mangles Acajou, zone industrielle du Lamentin. 606 viewsCette zone industrielle longe la mangrove littorale et l'autoroute Fort de France-Lamentin, en périphérie de l'agglomération du Lamentin. Très fréquentée, on y trouve de grandes enseignes de la distribution, des concessionnaires automobiles, des magasins d'ameublement et de vêtements…
IMG_1218.jpg
Zone industrielle des Mangles en bordure de l'autoroute Fort de France-Lamentin. 551 viewsA la périphérie de l'agglomération du Lamentin, ce terre plein a été gagné sur la mangrove à proximité. Un système de canaux draine la plaine littorale. Le Lamentin compte pas moins de 5 zones industrielles : c'est le cœur économique de la Martinique.
IMG_1222.jpg
Mangrove de la baie de Fort de France, zone industrielle des Mangles.538 viewsLe canal du Lamentin traverse la mangrove et draine la plaine du Lamentin avec la zone industrielle des Mangles. La mangrove, elle, joue le rôle d'un filtre naturel pour l'eau et fixe les sols. Elle permet de protéger la plaine des houles cycloniques : on remarque, en gris, les parties qui ont été submergées lors du cyclone Dean dans la nuit du 17 août 2007. Les racines des palétuviers ont alors été asphyxiées par la montée des eaux salines.
IMG_1228.jpg
Zone de loisirs de Morne Cabri, au Lamentin.573 viewsRéalisés en 1992, le club nautique et le parcours sportif de Morne Cabri sont adossés à un îlet rocheux, au cœur de la mangrove des zones industrielles des Mangles et de la Lézarde.
IMG_1231.jpg
La Société Anonyme de la Raffinerie des Antilles Sara. Fort de France. Vue du sud.713 viewsSituées entre le port de commerce et l'aéroport, les installations de la raffinerie au sein de la zone industrielle de la Jambette occupent 43ha et alimentent plusieurs oléoducs.
IMG_1232.jpg
Zone de stockage de la Raffinerie des Antilles (SARA). Fort de France.595 views5 grands réservoirs de pétrole brut (50 000m3, 40 000m3 et 20 000m3) soit près de 150 000m3 de réserves assurent la sécurité des approvisionnements pour une durée de 50 à 70 jours.
Les réservoirs plus petits stockent les produits finis (kérosène, gazoil): au total 88 000m3.
IMG_1233.jpg
Zone de production de la Raffinerie des Antilles (SARA). Fort de France.636 viewsLes colonnes à distiller raffinent le pétrole brut et fournissent du fioul lourd pour l'industrie, le port et les centrales thermiques, du carburant (kérosène, essence, gazoil...) et du gaz (butane, propane). La capacité de raffinage est de 800 000 tonnes de pétrole brut par an. 1230 camions citernes sortent de la SARA chaque mois.
IMG_1234.jpg
Société anonyme de la Raffinerie des Antilles (SARA). Fort de France.950 viewsZone de stockage et de production de la Raffinerie des Antilles, installée dans la zone industrielle de la Jambette, à proximité du port de commerce de Fort de France et de l'aéroport du Lamentin. Fondée en 1969, elle appartient au groupe Total et compte environ 250 salariés en 2010.
Cette installation est classée SEVESO II et occupe 43 ha.
IMG_1237.jpg
Décharge et zone d'enfouissement des déchets de la Trompeuse, Fort de France.968 viewsA proximité de l'incinérateur et de la zone industrielle de la Jambette, les déchets étaient jusque là enfouis dans un terre plein littoral. Ce centre d'enfouissement est fermé depuis 2014 après avoir absorbé chaque année près de 100 000 tonnes de déchets. Compte tenu de l'instabilité de cette zone, elle subit des travaux de terrassements en vue d'y aménager en 2015 un centre technique des transports (maintenance transport en commun). La moitié des déchets de l'île sont des déchets ménagers soit 230 000 tonnes par an ; et sur 500kg par habitants ; seuls 6 sont recyclés...
IMG_1238.jpg
Usine d'incinération des ordures ménagères, Fort de France.994 viewsUnité ouverte en 2002 dans la zone industrielle de la Jambette, cet incinérateur à grilles à rouleaux construit par Vinci a une capacité de production électrique de 7MW. Il absorbe ainsi près de 112 000 tonnes de déchets par an et produit 15 000 MWh par an soit la consommation électrique de 1800 habitants. Le rendement d'un incinérateur est donc faible (<20%). L'incinérateur doit subir une extension en 2017, lui permettant d'absorber 50000 tonnes par an supplémentaires.
209 files on 18 page(s) 17