Galerie photo - Académie de la Martinique

Galerie photo de l'académie de la Martinique


IMG_0893.jpg
Fond Lahaye à Schoelcher, sur l'Anse Collat.340 viewsLa croissance de Schoelcher a été continue et forte durant un demi siècle (1950-2000) : la population a doublé et se stabilise dès les années 2000 autour de 20 000 habitants. Cela a généré une très forte périurbanisation liée à la proximité de l'agglomération foyalaise, en particulier dans les mornes où la pression foncière est moindre.
Les lotissements se sont développés sur les pentes de Terreville et de Fond Rousseau vers l'est tandis que le fond occupé par la rivière de Fond Lahaye est délaissé. L'importance des dénivelés (plus de 200 mètres) de la ravine, liée aux contreforts des pitons du Carbet, rend le bassin versant très étroit et fait du quartier de Fond Lahaye, une zone à risque (zone orange) depuis 2004 date à laquelle le PPR a été achevé. Près de 2700 personnes sont concernées par le risque inondation et submersion à Schoelcher.
IMG_0895.jpg
Le quartier de Fond Lahaye à Schoelcher, sur l'Anse Collat.312 viewsSur les contreforts du massif des Pitons du Carbet et sur le piémont du Monre Bois d'Inde (532m), le parc naturel de la Martinique. La périurbanisation autour de Schoelcher gagne la moindre ravine et se ramasse sur le littoral où les grands axes de communication sont rejetés (Nationale 2). Le mitage gagne les hauteurs.
IMG_0904.jpg
Vue sur l'Anse Mitan aux Trois îlets.333 viewsLa pression foncière relègue le logement collectif sur le piémont. Un mitage "sélectif s'opère : les quartiers résidentiels et les complexes hôteliers se fixent sur l'Anse Mitan, une plage de "sable" blanc de 1 Km. La commune des Trois îlets représente à elle seule 28 % des capacités hôtelières de l'île.
IMG_0905.jpg
Le tombolo de la Pointe du Bout aux Trois Ilets.284 viewsCes presqu'îles très découpées sur la côte sous le vent tranchent avec le continuum du nord caraïbe. Elles sont liées à l'activité volcanique très intense il y a 2 millions d'années. Fortement érodées sur le littoral, il ne reste des pentes de certains volcans que les dykes, les anciennes remontées magmatiques qui forment aujourd'hui l'essentiel des mornes, des presqu'îles et des îlets. A la différence du nord de l'île ces reliefs d'andésite ont été colonisés très tôt par les récifs coralliens: le « sable » blanc des Caraïbes, si recherché par le tourisme local, n'étant en fait que la calcite érodée provenant des mollusques et des madrépores.
IMG_0909.jpg
Le tombolo de la Pointe du Bout aux Trois Ilets.308 viewsCes presqu'îles très découpées sur la côte sous le vent tranchent avec le continuum du nord caraïbe. Elles sont liées à l'activité volcanique très intense il y a 2 millions d'années. Fortement érodées sur le littoral, il ne reste des pentes de certains volcans que les dykes, les anciennes remontées magmatiques qui forment aujourd'hui l'essentiel des mornes, des presqu'îles et des îlets. A la différence du nord de l'île ces reliefs d'andésite ont été colonisés très tôt par les récifs coralliens: le « sable » blanc des Caraïbes, si recherché par le tourisme local, n'étant en fait que la calcite érodée provenant des mollusques et des madrépores.
IMG_0911.jpg
Vue sur l'Anse Mitan aux Trois îlets.294 viewsSur le plan touristique, la commune des Trois îlets représente à elle seule 28 % des capacités hôtelières de l'île. Les complexes hôteliers se sont fixés sur l'Anse Mitan, une plage de "sable" blanc de 1 Km. A moins de 50 mètres, on remarque les bungalows (132 chambres) du complexe hôtelier Bambou qui joue sur le caractère « authentique » « nature » « foklorique », l'idée d'un « village touristique ». Il est ouvert en 1983, avec l'essor du tourisme de masse aux Antilles.
IMG_0913.jpg
La Pointe du Bout aux Trois îlets.371 viewsC'est la plus forte concentration d'hôtels de l'île. Les complexes s'organisent autour de la marina qui accueille une centaine d'embarcations, la navette pour Fort de France et sert de base nautique. Ces hôtels *** sont construits pour la plupart dans les années 1970-80. À l'ouest, l'hôtel Carayou de 150 chambres ; sur son versant est, l'ancien hôtel Méridien, de 295 chambres, construit en 1973, abandonné en 2007, victime d'un repli de l'activité touristique. Au second plan, l'hôtel La Pagerie et le « village créole » ouvert en 1998 sur le modèle du « village typique ». En arrière plan, le Bakoua Sofitel**** (Accor) de 138 chambres ouvert en 1967.
IMG_0914.jpg
La marina de la Pointe du Bout aux Trois ïlets.309 viewsElle accueille une centaine d'embarcations et la navette de Fort de France, tout en servant de base nautique aux hôtels proches : l'Hôtel de la Pagerie au sud, Carayou à l'est. Des residences de location sont disséminées autour. La commune des Trois îlets représente à elle seule 28 % des capacités hôtelières de l'île.
IMG_0915.jpg
La Pointe du Bout aux Trois îlets.289 viewsC'est la plus forte concentration d'hôtels de l'île. Les complexes s'organisent autour de la marina qui accueille une centaine d'embarcations, la navette pour Fort de France et sert de base nautique. Ces hôtels *** sont construits pour la plupart dans les années 1970-80. À l'ouest, l'hôtel Carayou de 150 chambres ; sur son versant est, l'ancien hôtel Méridien, de 295 chambres, construit en 1973, abandonné en 2007, victime d'un repli de l'activité touristique. Au second plan, l'hôtel La Pagerie et le « village créole » ouvert en 1998 sur le modèle du « village typique ». En arrière plan, le Bakoua Sofitel**** (Accor) de 138 chambres ouvert en 1967.
IMG_0916.jpg
L'hôtel Carayou de la Pointe du Bout aux Trois Ilets.313 viewsL'Hôtel de 200 chambres joue sur sa proximité avec la marina, le golf, un casino, l'aménagement d'un jardin tropical de 3 hectares et celui d'une plage artificielle sur la baie de Fort de France. Les épis et les jetées permettent de contenir les courants marins et de proposer des espaces de détente. Le caractère hédoniste des activités y est fortement marqué (spa, hammam...) ; les activités nautiques proposées sont celles en vogue (kite surf...). Le marché visé est de l'ordre de 100 000 clients.
IMG_0918.jpg
Le tombolo de la Pointe du Bout aux Trois Ilets.299 viewsPartie intégrante du complexe hôtelier du Méridien construit en 1973, il intégrait une salle de spectacle et des salles de jeux. L'hôtel de 295 chambres est désormais désaffecté depuis 2007, victime d'un repli de l'activité touristique. Un plan de démolition est à l'étude, ces structures héritées des débuts du tourisme de masse ne correspondant plus aux standards du tourisme actuel. Il montre le caractère changeant et fortement concurrentiel de l'activité touristique dans la Caraïbe, susceptible de fragiliser les structures économiques de l'île.
IMG_0922.jpg
La Pointe du Bout aux Trois îlets.299 viewsC'est la plus forte concentration d'hôtels de l'île. Les complexes s'organisent autour de la marina qui accueille une centaine d'embarcations, la navette pour Fort de France et sert de base nautique. Ces hôtels *** sont construits pour la plupart dans les années 1970-80. À l'ouest, l'hôtel Carayou de 150 chambres ; sur son versant est, l'ancien hôtel Méridien, de 295 chambres, construit en 1973, abandonné en 2007, victime d'un repli de l'activité touristique. Au second plan, l'hôtel La Pagerie et le « village créole » ouvert en 1998 sur le modèle du « village typique ». En arrière plan, le Bakoua Sofitel**** (Accor) de 138 chambres ouvert en 1967.
213 files on 18 page(s) 4