Galerie photo - Académie de la Martinique

Galerie photo de l'académie de la Martinique

Last additions
IMG_1162.jpg
Le centre de valorisation organique (CVO) du Robert. 282 viewsSitué au cœur des grandes plantations de la côte au vent, à proximité des grands axes de communication (Nationale 1), d'une carrière, non loin du littoral et d'une station de pompage, l'industrie du compostage consomme beaucoup d'eau.L'ancienne carrière du Petit Galion va donner jour dès 2015 a un ISDND (Installation de stockage des déchets non dangereux) prévus pour accueillir 100 000 tonnes de déchets par an. On y récupérera le méthane. L'île produit 500 000t de déchets par an.Sep 12, 2013
IMG_1161.jpg
Le centre de valorisation organique (CVO) du Robert. 303 viewsCréé en 2005, le CVO est un centre de retraitement des déchets organiques biodégradables. Un centre de compostage produit du compost destiné à amender les terres agricoles, grâce à l'action d'organismes vivants aérobies, de bactéries et de champignons. Un centre de méthanisation, le 3e en France, fait brûler le méthane, le gaz issu de la décomposition des déchets par des bactéries anaérobies, pour produire de l'électricité (0,7 MW installé). On traite ainsi 60 000 tonnes de déchets par an.Sep 12, 2013
IMG_1160.jpg
Le centre de valorisation organique (CVO) du Robert. 360 viewsCréé en 2005, le CVO est un centre de retraitement des déchets organiques biodégradables. Un centre de compostage produit du compost destiné à amender les terres agricoles, grâce à l'action d'organismes vivants aérobies, de bactéries et de champignons. Un centre de méthanisation, le 3e en France, fait brûler le méthane, le gaz issu de la décomposition des déchets par des bactéries anaérobies, pour produire de l'électricité (0,7 MW installé). On traite ainsi 60 000 tonnes de déchets par an.Sep 12, 2013
IMG_1157.jpg
L'usine sucrière du Galion à la Trinité.367 viewsFondée en 1865, au débouché de la rivière du Galion sur l'Atlantique, cette usine demeure en 2010, la seule usine sucrière encore en activité sur l'île. Elle peut produire 32 tonnes de sucre par jour. Sa consommation en énergie serait équivalente à celle d'une ville de 17 000 habitants ; de là la nécessité d'utiliser la bagasse, les résidus de cannes à sucre, pour alimenter les chaudières. L'usine traite en période de récolte (de janvier à mai), 700 à 900 tonnes de cannes à sucre par jour. Elle se situe donc non loin de la Nationale 1 et des plantations de cannes à sucre de la côte au vent ; la manutention doit être rapide afin d'éviter la dégradation des cannes .Sep 12, 2013
IMG_1155.jpg
La mangrove du Galion près de l'usine sucrière et de la presqu'île de la Caravelle.283 viewsProtégée des houles violentes de l'Atlantique et de la côte au vent par la presqu'île ou la barrière corallienne, la mangrove peut se développer par endroit. Les activités industrielles et agricoles conduisent à sa destruction, laissant place à des tannes, des zones marécageuses non submersibles, en voie d'assèchement.Sep 12, 2013
IMG_1154.jpg
L'usine sucrière du Galion à la Trinité.319 viewsFondée en 1865, au débouché de la rivière du Galion sur l'Atlantique, cette usine demeure en 2010, la seule usine sucrière encore en activité sur l'île. Elle peut produire 32 tonnes de sucre par jour. Sa consommation en énergie serait équivalente à celle d'une ville de 17 000 habitants ; de là la nécessité d'utiliser la bagasse, les résidus de cannes à sucre, pour alimenter les chaudières. L'usine traite en période de récolte (de janvier à mai), 700 à 900 tonnes de cannes à sucre par jour. Elle se situe donc non loin de la Nationale 1 et des plantations de cannes à sucre de la côte au vent ; la manutention doit être rapide afin d'éviter la dégradation des cannes .Sep 12, 2013
IMG_1153.jpg
La presqu'île de la Caravelle.275 viewsLa presqu'île de la Caravelle est une réserve naturelle nationale de 388ha classée en 1976. Autrefois largement déboisée pour la monoculture de la canne à sucre, cette zone parmi les plus sèches de la Martinique est aujourd'hui protégée. Située non loin d'une faille océanique active, elle constitue un des deux vestiges géologiques d'une petite île volcanique apparue il y a 30 millions d'années. Une végétation xérophile parfaitement adaptée à l'alizé venu de l'Atlantique et aux embruns la colonise (cactus cierge, raisiniers ) tandis qu'au sud, les mangroves prospèrent dans les baies abritées.Sep 12, 2013
IMG_1152.jpg
La pointe Jean Claude au Robert : un espace protégé et convoité.359 viewsLe littoral au vent de la Martinique est très découpé du fait d'une ancienne activité volcanique -les pentes des anciens volcans érodées laissant apparaître leurs remontées magmatiques: les dykes-, de la présence de barrières coralliennes, de l'Atlantique peu profond mais très agité. Ce littoral protégé est menacé par la durcification d'un habitat spontané et précaire, ici des « cabanes de pêcheurs ».Sep 12, 2013
IMG_1150.jpg
La pointe Savane au Robert : un espace convoité.338 viewsLes lotissements pavillonnaires se multiplient en bordure d'un littoral protégé. Le Robert est en effet l'une des trois plus importantes unités urbaines de l'île avec près de 25 000 habitants en 2010. Sa croissance s'est accélérée depuis les années 80 conduisant à l'accélération de la périurbanisation.Sep 12, 2013
IMG_1149.jpg
La pointe Savane au Robert : un espace convoité.334 viewsLes lotissements pavillonnaires se multiplient en bordure d'un littoral protégé. Le Robert est en effet l'une des trois plus importantes unités urbaines de l'île avec près de 25 000 habitants en 2010. Sa croissance s'est accélérée depuis les années 80 conduisant à l'accélération de la périurbanisation.Sep 12, 2013
IMG_1148.jpg
La pointe Savane au Robert : un espace convoité.346 viewsLes lotissements pavillonnaires se multiplient en bordure d'un littoral protégé. Le Robert est en effet l'une des trois plus importantes unités urbaines de l'île avec près de 25 000 habitants en 2010. Sa croissance s'est accélérée depuis les années 80 conduisant à l'accélération de la périurbanisation.Sep 12, 2013
IMG_1146.jpg
La pointe Savane au Robert et l'îlet Chancel.358 viewsLes lotissements pavillonnaires avancent sur un littoral protégé et font désormais face à l'îlet Chancel, intégré à la réserve naturelle. C'est sur cet îlet que se trouve le dernier refuge des iguanes verts des Antilles, jadis endémiques aujourd'hui protégés.Sep 12, 2013
213 files on 18 page(s) 4