Galerie photo - Académie de la Martinique

Galerie photo de l'académie de la Martinique

Last additions
IMG_1143.jpg
Pointe Melon au Robert : ilet petite Martinique et mangrove.300 viewsLes mangroves, les tannes (zones de marais asséchés d'où la mangrove se retire) et les îlets du Robert vus du sud sur le littoral au vent, atlantique.Sep 12, 2013
IMG_1142.jpg
Une ferme aquacole sur le littoral Atlantique dans les baies abritées de la pointe Lynch, au Robert.265 viewsL'aquaculture connaît un essor au début des années 2000. C'est souvent une production familiale de Loup des Caraïbes, de Saumon Noir et de Langouste. Les difficultés récentes de la filière piscicole amène pourtant la société à se diversifier et à s'ouvrir à l'agritourisme en proposant des visites du milieu et des activités de pêche aux touristes.Sep 12, 2013
IMG_1141.jpg
Les îlets du Robert : des zones protégées289 viewsRespectivement du premier plan au dernier : la pointe Melon et l'ïlet petite Martinique, l'ïlet à Eau et l'ïlet Chancel. Ces îlets d'andésite au nombre de 10 sont les produits d'une activité éruptive et de coulées sous marines, il y a 10 millions d'années. On trouve comme sur une bonne part du littoral atlantique d'anciens fours à chaux jadis alimentés par les coraux morts des barrières coralliennes appelées cayes. Il s'agit depuis 2002 d'un espace protégé de 91ha.Sep 12, 2013
IMG_1140.jpg
Parcs aquacoles pour l'élevage du Loup des Caraïbes au large du Robert.294 viewsUne ferme aquacole sur le littoral Atlantique dans les baies abritées de la pointe Lynch, au Robert. L'aquaculture connaît un essor au début des années 2000 soutenue par l'Ifremer. C'est souvent une production familiale de Loup des Caraïbes, de Saumon Noir et de Langouste. Les difficultés récentes de la filière piscicole amène pourtant la société à se diversifier et à s'ouvrir à l'agritourisme en proposant des visites du milieu et des activités de pêche aux touristes.Sep 12, 2013
IMG_1139.jpg
L'îlet petite Martinique au Robert.288 viewsLes îlets du Robert constituent également un attrait touristique de premier plan pour la commune qui permet de diversifier l'activité des pêcheurs locaux (visites aux touristes...). Ce tourisme de masse est pourtant susceptible de menacer des espaces protégé par un arrêté préfectoral de protection du Biotope, depuis 2002 et par un arrêté ministériel depuis 2007.Sep 12, 2013
IMG_1138.jpg
La pointe Hyacinthe sur la pointe Larose, mitage sur le littoral sud de la baie du Robert.310 viewsLa baie du Robert, port naturel, bien protégée et ouverte sur l'Atlantique a été colonisée tardivement dès la fin du XVIIe siècle. Les pointes -noms donnés aux presqu'îles- et les îlets du Robert ont en effet constitué les derniers refuges des amérindiens Caraïbes. La périurbanisation de la 3e commune de Martinique aboutit au mitage de ce littoral, peu à peu défriché et à la conquête progressive des terres agricoles.Sep 12, 2013
IMG_1137.jpg
La pointe Hyacinthe sur la pointe Larose, mitage sur le littoral sud de la baie du Robert.314 viewsCe paysage de bocage de la côte au vent montre des parcelles traditionnellement protégées par des haies d'érythrines sur lesquelles ont pratiquait la monoculture de la canne à sucre. En 20 ans , depuis les années 1990, la Surface agricole utile de la Martinique a reculé de près de 27 % au profit essentiellement de zones en friche. Ces terres agricoles conquises sur la forêt littorale sont aujourd'hui convoitées : la périurbanisation pousse à la construction de logements collectifs et de zones résidentielles en bord de mer, près de la mangrove. C'est le mitage.Sep 12, 2013
IMG_1135.jpg
La pointe Hyacinthe sur la pointe Larose, mitage sur le littoral sud de la baie du Robert.307 viewsCe paysage de bocage de la côte au vent montre des parcelles traditionnellement protégées par des haies d'érythrines sur lesquelles ont pratiquait la monoculture de la canne à sucre. En 20 ans , depuis les années 1990, la Surface agricole utile de la Martinique a reculé de près de 27 % au profit essentiellement de zones en friche. Ces terres agricoles conquises sur la forêt littorale sont aujourd'hui convoitées : la périurbanisation pousse à la construction de logements collectifs et de zones résidentielles en bord de mer, près de la mangrove. C'est le mitage.Sep 12, 2013
IMG_1128.jpg
Logements collectifs sur la pointe Hyacinthe sur la pointe Larose au Robert. 297 viewsA proximité des terres agricoles et de la mangrove, une construction récente de logements sociaux.Ce paysage de bocage de la côte au vent montre des parcelles traditionnellement protégées par des haies d'érythrines sur lesquelles ont pratiquait la monoculture de la canne à sucre. En 20 ans , depuis les années 1990, la Surface agricole utile de la Martinique a reculé de près de 27 % au profit essentiellement de zones en friche.Sep 12, 2013
IMG_1126.jpg
Débarcadère utilisé par la zone industrielle du Robert.310 viewsIl s'agit des anciens débarcadères de l'usine sucrière du Robert fermée en 1963. Certains sont à présent utilisés par les entreprises présentes sur la zone industrielle de la Semair établie non loin (chaudronnerie, btp, grande distribution, alimentation, maintenance automobile...). Une carrière est également présente sur cette zone d'activité qui extrait de l'andésite et produit des granulats.Sep 12, 2013
IMG_1123.jpg
Récolte mécanisée de la canne à sucre au Robert.262 viewsLes terres plantées en banane concurrencent depuis les années 70 et la crise de l'industrie sucrière, les terres plantées en cannes à sucre. Ces deux cultures réclament beaucoup d'eau (plus de 10 000m3 par ha annuels), des systèmes de drain efficaces et des sols pas trop acides, bien amendés en chaux d'où leur présence massive sur le littoral atlantique où le rendement est en moyenne de 70 tonnes à l'hectare. La récolte est mécanisée -coupeuses automatiques-. Elle oblige à une manutention rapide.Sep 12, 2013
IMG_1121.jpg
Le François sur la côte au vent, son canal et la pointe Michel, vus de l'ouest.302 viewsPetite ville de 18 000 habitants sur la côte Atlantique, elle compte un grand nombre d'entreprises dans la ZAC (Zone artisanale et commerciale) de Trianon au premier plan et de la Pointe Couchée derrière. Apparue au début des années 1980, l'aviculture y est très développée occupant près de 80 % du marché insulaire des œufs (sur l'habitation Bonnaire au premier plan) ou de la viande de volaille. La rivière Desrose au premier plan est canalisée en raison de ses crues importantes: c'est une zone inondable.Sep 12, 2013
213 files on 18 page(s) 5