Galerie photo - Académie de la Martinique

Galerie photo de l'académie de la Martinique

Last additions
IMG_1057.jpg
Les éoliennes du Morne Carrière au Vauclin face à l'Atlantique.319 viewsEn 2004, une ferme de 4 éoliennes de 275 KW, est mise en service au Vauclin, sur le Morne Carrière, par la société Aerowatt où l'alizé s'établit à 27km/h de moyenne. Avec une production de 2400 MWh par an, cette ferme peut approvisionner 300 habitants. Petites, ces éoliennes sont escamotables en période cyclonique ; elles sont donc fortement tributaires de la météo. Leur puissance réelle ne représente en effet que 22 % de leur puissance nominale ! C'est là tout le problème de l'énergie « renouvelable »...Sep 12, 2013
IMG_1056.jpg
Les éoliennes du Morne Carrière au Vauclin face à l'Atlantique.328 viewsEn 2004, une ferme de 4 éoliennes de 275 KW, est mise en service au Vauclin, sur le Morne Carrière, par la société Aerowatt où l'alizé s'établit à 27km/h de moyenne. Avec une production de 2400 MWh par an, cette ferme peut approvisionner 300 habitants. Petites, ces éoliennes sont escamotables en période cyclonique ; elles sont donc fortement tributaires de la météo. Leur puissance réelle ne représente en effet que 22 % de leur puissance nominale ! C'est là tout le problème de l'énergie « renouvelable »...Sep 12, 2013
IMG_1055.jpg
Le quartier du Macabou au Vauclin306 viewsAu milieu d'un paysage de bocage tropical, avec ses haies d'érythrine qui servent de coupe-vent, le quartier littoral du Macabou au Vauclin, près des Mangroves, situé non loin de l'emplacement d'une ancienne plantation : l'Habitation Mallevaud. Non loin, le maraîchage se développe (salades, haricots, tomates...)Entre le Vauclin et le François, on trouve l'essentiel des exploitations laitières de la Martinique (une douzaine). La collecte, assurée par la coopérative Cooprolam, est inférieur au million de litres par an. Sep 12, 2013
IMG_1054.jpg
Polyculture au Vauclin: une exploitation de salades.257 viewsUne polyculture vivrière dans une paysage de bocage tropical sur les pentes du quartier Paquemar. Le Vauclin est parmi les premiers producteurs de tomates, salades, haricots, choux, melons et pastèques. Ici, une exploitation de plus de 6ha produit en plein champs près de 10 000 têtes de batavias par semaine. La maîtrise de l'irrigation y est essentielle.Sep 12, 2013
IMG_1053.jpg
Polyculture au Vauclin: une exploitation de salades.268 viewsUne polyculture vivrière dans une paysage de bocage tropical sur les pentes du quartier Paquemar. Le Vauclin est parmi les premiers producteurs de tomates, salades, haricots, choux, melons et pastèques. Ici, une exploitation de plus de 6ha produit en plein champs près de 10 000 têtes de batavia par semaine. La maîtrise de l'irrigation y est essentielle.Sep 12, 2013
IMG_1052.jpg
Pièce d'eau nécessaire à l'irrigation 262 viewsLa polyculture maraîchère exige également la maîtrise précise des techniques d'irrigation. Ces pièces d'eau sont souvent alimentées par des conduites forcées venues de la Lézarde.Sep 12, 2013
IMG_1051.jpg
L'anse du Petit et du Grand Macabou270 viewsCette plage sauvage de la côte au vent est bordé par une forêt xérophile protégée. L'absence de routes asphaltée limite l'extension du quartier du Macabou et la fréquentation de ces plages bordées de cocotiers. On observe la présence de lagunes alimentées par le bassin versant et comprenant parfois un chenal de marée.Sep 12, 2013
IMG_1050.jpg
La plage du Grand Macabou. (Vauclin)278 viewsForêt xérophile, ses lagunes et sa flèche littorale au sud de la baie.Sep 12, 2013
IMG_1046.jpg
Le cul de Sac Ferré au sud de l'anse du Grand Macabou (Vauclin)299 viewsAu sud de la baie du Grand Macabou, cette baie envahie par la mangrove est protégée par deux flèches littorales. Le cordon littoral isole de nombreuses lagunes alors colonisées par la mangrove.Sep 12, 2013
IMG_1037.jpg
Lycée professionnel Raymond Neiris au Marin293 viewsCe lycée -qui comprend également un collège-, est construit en 1975. Il accueille près de 1100 élèves. La présence du port de plaisance le spécialise dans la maintenance nautique.Sep 12, 2013
IMG_1035.jpg
La ville du Marin et son port de plaisance.285 viewsPourvue d'une baie bien protégée, station nautique depuis 1998, le Marin peut accueillir près de 750 voiliers. Comme au Vauclin, après un demi siècle de stagnation, la population croît dès le début des années 2000 (20 % en 20 ans) pour atteindre près de 8000 habitants en 2010. Depuis la fermeture de son usine sucrière en 1970, la commune se tourne vers le tourisme : elle accueille ainsi près de 10 000 embarcations de plaisance par an et possède des structures de croisière, maintenance, location, avitaillement et logistique.Sep 12, 2013
IMG_1034.jpg
Le port de plaisance du Marin.270 viewsLe Marin accueille près de 10 000 embarcations de plaisance par an et possède des structures de croisière, maintenance, location, avitaillement et logistique.La zone commerciale est particulièrement prisée des plaisanciers et maintient plus d'une centaine d'emplois. L'apport financier de la plaisance est bien supérieur à celui de la croisière. Des extensions sont construites dès 2009. Le port peut accueillir 750 embarcations.Sep 12, 2013
213 files on 18 page(s) 8