Galerie photo - Académie de la Martinique

Galerie photo de l'académie de la Martinique


Last additions - DISCIPLINES
IMG_0914.jpg
La marina de la Pointe du Bout aux Trois ïlets.403 viewsElle accueille une centaine d'embarcations et la navette de Fort de France, tout en servant de base nautique aux hôtels proches : l'Hôtel de la Pagerie au sud, Carayou à l'est. Des residences de location sont disséminées autour. La commune des Trois îlets représente à elle seule 28 % des capacités hôtelières de l'île.Sep 12, 2013
IMG_0913.jpg
La Pointe du Bout aux Trois îlets.471 viewsC'est la plus forte concentration d'hôtels de l'île. Les complexes s'organisent autour de la marina qui accueille une centaine d'embarcations, la navette pour Fort de France et sert de base nautique. Ces hôtels *** sont construits pour la plupart dans les années 1970-80. À l'ouest, l'hôtel Carayou de 150 chambres ; sur son versant est, l'ancien hôtel Méridien, de 295 chambres, construit en 1973, abandonné en 2007, victime d'un repli de l'activité touristique. Au second plan, l'hôtel La Pagerie et le « village créole » ouvert en 1998 sur le modèle du « village typique ». En arrière plan, le Bakoua Sofitel**** (Accor) de 138 chambres ouvert en 1967.Sep 12, 2013
IMG_0911.jpg
Vue sur l'Anse Mitan aux Trois îlets.386 viewsSur le plan touristique, la commune des Trois îlets représente à elle seule 28 % des capacités hôtelières de l'île. Les complexes hôteliers se sont fixés sur l'Anse Mitan, une plage de "sable" blanc de 1 Km. A moins de 50 mètres, on remarque les bungalows (132 chambres) du complexe hôtelier Bambou qui joue sur le caractère « authentique » « nature » « foklorique », l'idée d'un « village touristique ». Il est ouvert en 1983, avec l'essor du tourisme de masse aux Antilles.Sep 12, 2013
IMG_0909.jpg
Le tombolo de la Pointe du Bout aux Trois Ilets.396 viewsCes presqu'îles très découpées sur la côte sous le vent tranchent avec le continuum du nord caraïbe. Elles sont liées à l'activité volcanique très intense il y a 2 millions d'années. Fortement érodées sur le littoral, il ne reste des pentes de certains volcans que les dykes, les anciennes remontées magmatiques qui forment aujourd'hui l'essentiel des mornes, des presqu'îles et des îlets. A la différence du nord de l'île ces reliefs d'andésite ont été colonisés très tôt par les récifs coralliens: le « sable » blanc des Caraïbes, si recherché par le tourisme local, n'étant en fait que la calcite érodée provenant des mollusques et des madrépores.Sep 12, 2013
IMG_0905.jpg
Le tombolo de la Pointe du Bout aux Trois Ilets.372 viewsCes presqu'îles très découpées sur la côte sous le vent tranchent avec le continuum du nord caraïbe. Elles sont liées à l'activité volcanique très intense il y a 2 millions d'années. Fortement érodées sur le littoral, il ne reste des pentes de certains volcans que les dykes, les anciennes remontées magmatiques qui forment aujourd'hui l'essentiel des mornes, des presqu'îles et des îlets. A la différence du nord de l'île ces reliefs d'andésite ont été colonisés très tôt par les récifs coralliens: le « sable » blanc des Caraïbes, si recherché par le tourisme local, n'étant en fait que la calcite érodée provenant des mollusques et des madrépores.
Sep 12, 2013
IMG_0904.jpg
Vue sur l'Anse Mitan aux Trois îlets.442 viewsLa pression foncière relègue le logement collectif sur le piémont. Un mitage "sélectif s'opère : les quartiers résidentiels et les complexes hôteliers se fixent sur l'Anse Mitan, une plage de "sable" blanc de 1 Km. La commune des Trois îlets représente à elle seule 28 % des capacités hôtelières de l'île.Sep 12, 2013
IMG_0895.jpg
Le quartier de Fond Lahaye à Schoelcher, sur l'Anse Collat.412 viewsSur les contreforts du massif des Pitons du Carbet et sur le piémont du Monre Bois d'Inde (532m), le parc naturel de la Martinique. La périurbanisation autour de Schoelcher gagne la moindre ravine et se ramasse sur le littoral où les grands axes de communication sont rejetés (Nationale 2). Le mitage gagne les hauteurs.
Sep 12, 2013
IMG_0893.jpg
Fond Lahaye à Schoelcher, sur l'Anse Collat.459 viewsLa croissance de Schoelcher a été continue et forte durant un demi siècle (1950-2000) : la population a doublé et se stabilise dès les années 2000 autour de 20 000 habitants. Cela a généré une très forte périurbanisation liée à la proximité de l'agglomération foyalaise, en particulier dans les mornes où la pression foncière est moindre.
Les lotissements se sont développés sur les pentes de Terreville et de Fond Rousseau vers l'est tandis que le fond occupé par la rivière de Fond Lahaye est délaissé. L'importance des dénivelés (plus de 200 mètres) de la ravine, liée aux contreforts des pitons du Carbet, rend le bassin versant très étroit et fait du quartier de Fond Lahaye, une zone à risque (zone orange) depuis 2004 date à laquelle le PPR a été achevé. Près de 2700 personnes sont concernées par le risque inondation et submersion à Schoelcher.
Sep 12, 2013
IMG_0892.jpg
Schoelcher, le Club Nautique413 viewsPrès de la rivière de Case Navire, le Front de Mer et le fameux Cercle Nautique. Schoelcher est devenue une station nautique affiliée en 1989. Le plan d'eau calme de l'Anse Madame a permis le développement de cette activité.
Sep 12, 2013
IMG_0891.jpg
Le quartier Case Navire à Schoelcher.428 viewsC'est le centre historique de la commune, partagé par la Nationale 2 qui le relie à Fort de France. On y trouve sur les hauteurs un campus universitaire, créé en 1970 et qui compte en 2010 près de 12 000 étudiants.
Un centre des Congrès Madiana, à l'est, est ouvert en 1998. Il compte 10 salles de cinéma et peut accueillir plus de 2000 spectateurs.
Sep 12, 2013
IMG_0888.jpg
L'Anse Gouraud et la cité Ozanam à Schoelcher.442 viewsLa continuité urbaine est très visible entre Schoelcher et Fort de France. La jonction se fait autour de la Nationale 2 construite en 1963, l'axe de la périurbanisation. La cité Ozanam est le plus grand ensemble HLM de l'île. Construit entre 1973 et 1975, il regroupe pas moins de 20 barres-jusqu'à 12 étages-, 900 logements et plus de 3000 habitants sur moins de 17 ha. Cet ensemble, en 2010 rénové, fait toujours face à des problèmes d'insécurité.Sep 12, 2013
IMG_0887.jpg
L'hôtel Batelière**** à Schoelcher sur l'Anse Gouraud.511 viewsConstruit au début des années 70, cet hôtel de 200 chambres, spécialisé dans le tourisme d'affaire, a été géré par la société américaine Hilton. Cédé à plusieurs reprises, en raison de son manque de rentabilité, il est en 2010 propriété d'un groupe martiniquais -déjà propriétaire du Club Méditerranée à Sainte Luce.- et génére une centaine d'emplois. Sa situation illustre les aléas du tourisme de masse depuis ses débuts dans les Antilles. Il semble désavantagé par sa situation urbaine et, en dépit de la proximité d'un casino (au second plan), par le manque d'offres de loisir.Sep 12, 2013
213 files on 18 page(s) 15