Galerie photo - Académie de la Martinique

Galerie photo de l'académie de la Martinique

Image search results - "développement durable"
IMG_0846.jpg
Entrepôt dans la zone industrielle de la Lézarde au Lamentin.2058 viewsEquipés de panneaux solaires, ces entrepôts stockent les marchandises et véhicules importés pour les grands concessionnaires de la zone industrielle de la Lézarde (Renault Nissan entre autre...). La Martinique est un marché dynamique avec près de 10 à 15 000 véhicules vendus par an (dont plus de 2000 neufs). Cela est du à la croissance des foyers disposant de plusieurs véhicules. En outre, la part des ventes de 4X4 est trois fois supérieure à celle de la métropole (17 % contre 5 % en 2007).
IMG_0847.jpg
Entrepôt dans la zone industrielle de la Lézarde au Lamentin.348 viewsEquipés de panneaux solaires, ces entrepôts stockent les marchandises et véhicules importés pour les grands concessionnaires de la zone industrielle de la Lézarde (Renault Nissan entre autre...).
L'ïle comprend 32 MW de puissance installée pour l'énergie photovoltaïque en 2012. Avec un rendement faible de 14 % -même en milieu tropical-, c'est à peu près la consommation de 5000 habitants (39 GWh/an).
IMG_0868.jpg
Le reconditionnement des métaux à la Pointe Des Grives.291 viewsLa société MetalDom (21 salariés), créée en 2002 sur la zone industrialo-portuaire de la Pointe Des Grives, est spécialisée dans le tri et le reconditionnement des métaux issus des véhicules et des équipements industriels. Elle effectue également la récupération et le broyage des pneumatiques (arrière plan)
IMG_0953.jpg
Centre d'enfouissement des déchets de Céron à Sainte Luce.254 viewsLa décharge de la Trompeuse ayant définitivement fermée à Fort de France en 2014, cette décharge accueillait annuellement 60 000 tonnes de déchets. Censée accueillir les 100 000 tonnes de déchets de l'agglomération foyalaise... Elle atteint sa capacité maximale et doit fermer en décembre 2014... Des solutions ? Recyclage, incinération... ? La moitié des déchets sont des déchets ménagers  soit 230 000 tonnes par an ; et sur 500kg par habitant ; seuls 6 sont recyclés... Un ISDND est prévu au Robert...
IMG_0991.jpg
La Pointe des Salines : aménagements touristiques. Sainte Anne.258 viewsRestaurant sur la Pointe des Salines. La commune de Sainte Anne serait la 3e commune touristique de la Martinique avec près de 2,5 millions de visiteurs par an et 14 % des séjours. La plage des Salines protégée depuis les années 30, subit alors le tourisme de masse : c'est la plage « carte postale ». L'ONF fait construire un parking de 500 places et des aménagements piétonniers mais les prévisions de croissance de fréquentation avoisinent déjà les 7 %...
IMG_1030.jpg
Une « cité » au Marin rénovée : la résidence Gaïac (140 logements sociaux).332 viewsDès 2008, la Simar, maître d'ouvrage d'une grande partie des logements sociaux de l'île, équipe son parc de panneaux photovoltaïques (30 000m² potentiels ; 3,3 MW installés). On fournit ainsi en 2009, 5000 MWh par an soit la consommation annuelle de 650 habitants. C'est faible : en effet, tributaire de la météo, la puissance réelle du photovoltaïque ne représente en moyenne que 14 % de la puissance installée, même sous les tropiques ; c'est une des limites des énergies renouvelables...
IMG_1056.jpg
Les éoliennes du Morne Carrière au Vauclin face à l'Atlantique.293 viewsEn 2004, une ferme de 4 éoliennes de 275 KW, est mise en service au Vauclin, sur le Morne Carrière, par la société Aerowatt où l'alizé s'établit à 27km/h de moyenne. Avec une production de 2400 MWh par an, cette ferme peut approvisionner 300 habitants. Petites, ces éoliennes sont escamotables en période cyclonique ; elles sont donc fortement tributaires de la météo. Leur puissance réelle ne représente en effet que 22 % de leur puissance nominale ! C'est là tout le problème de l'énergie « renouvelable »...
IMG_1057.jpg
Les éoliennes du Morne Carrière au Vauclin face à l'Atlantique.281 viewsEn 2004, une ferme de 4 éoliennes de 275 KW, est mise en service au Vauclin, sur le Morne Carrière, par la société Aerowatt où l'alizé s'établit à 27km/h de moyenne. Avec une production de 2400 MWh par an, cette ferme peut approvisionner 300 habitants. Petites, ces éoliennes sont escamotables en période cyclonique ; elles sont donc fortement tributaires de la météo. Leur puissance réelle ne représente en effet que 22 % de leur puissance nominale ! C'est là tout le problème de l'énergie « renouvelable »...
IMG_1058.jpg
Les éoliennes du Morne Carrière au Vauclin face à l'Atlantique.279 viewsEn 2004, une ferme de 4 éoliennes de 275 KW, est mise en service au Vauclin, sur le Morne Carrière, par la société Aerowatt où l'alizé s'établit à 27km/h de moyenne. Avec une production de 2400 MWh par an, cette ferme peut approvisionner 300 habitants. Petites, ces éoliennes sont escamotables en période cyclonique ; elles sont donc fortement tributaires de la météo. Leur puissance réelle ne représente en effet que 22 % de leur puissance nominale ! C'est là tout le problème de l'énergie « renouvelable »...
IMG_1160.jpg
Le centre de valorisation organique (CVO) du Robert. 334 viewsCréé en 2005, le CVO est un centre de retraitement des déchets organiques biodégradables. Un centre de compostage produit du compost destiné à amender les terres agricoles, grâce à l'action d'organismes vivants aérobies, de bactéries et de champignons. Un centre de méthanisation, le 3e en France, fait brûler le méthane, le gaz issu de la décomposition des déchets par des bactéries anaérobies, pour produire de l'électricité (0,7 MW installé). On traite ainsi 60 000 tonnes de déchets par an.
IMG_1161.jpg
Le centre de valorisation organique (CVO) du Robert. 277 viewsCréé en 2005, le CVO est un centre de retraitement des déchets organiques biodégradables. Un centre de compostage produit du compost destiné à amender les terres agricoles, grâce à l'action d'organismes vivants aérobies, de bactéries et de champignons. Un centre de méthanisation, le 3e en France, fait brûler le méthane, le gaz issu de la décomposition des déchets par des bactéries anaérobies, pour produire de l'électricité (0,7 MW installé). On traite ainsi 60 000 tonnes de déchets par an.
IMG_1162.jpg
Le centre de valorisation organique (CVO) du Robert. 255 viewsSitué au cœur des grandes plantations de la côte au vent, à proximité des grands axes de communication (Nationale 1), d'une carrière, non loin du littoral et d'une station de pompage, l'industrie du compostage consomme beaucoup d'eau.L'ancienne carrière du Petit Galion va donner jour dès 2015 a un ISDND (Installation de stockage des déchets non dangereux) prévus pour accueillir 100 000 tonnes de déchets par an. On y récupérera le méthane. L'île produit 500 000t de déchets par an.
12 files on 1 page(s)