Galerie photo - Académie de la Martinique

Galerie photo de l'académie de la Martinique

Image search results - "routes"
IMG_0855.jpg
Raffinerie SARA, zone industrielle de la Jambette, Fort de France413 viewsZone de stockage et de production de la Raffinerie des Antilles, installée dans la zone industrielle de la Jambette, à proximité du port de commerce de Fort de France et de l'aéroport du Lamentin. Fondée en 1969, elle appartient au groupe Total et compte environ 250 salariés en 2010.
Cette installation est classée SEVESO II et occupe 43 ha. 5 grands réservoirs de pétrole brut (50 000m3, 40 000m3 et 20 000m3) soit près de 150 000m3 de réserves assurant la sécurité des approvisionnements pour une durée de 50 à 70 jours.
Les réservoirs plus petits stockent les produits finis (kérosène, gazoil): au total 88 000m3.
IMG_0856.jpg
Le pétrolier Lacanau dans le Cohé du Lamentin.347 viewsCe pétrolier de cabotage -il navigue le long des côtes- de 8000 tonneaux (tjb) fait partie d'une flotte de 2 à 3 caboteurs qui viennent régulièrement approvisionner les Centrales thermique de la Pointe Des Carrières (80MW) et de Bellefontaine (220MW) en fioul lourd, produit par la raffinerie de la SARA. Il peut en transporter plus de 10 000m3. Le cohé du Lamentin est une crique à l'intérieur d'une baie plus grande (Baie de Fort de France) : l'appontement y est relativement protégé. Chaque mois, des tankers de 60 000 tonnes ravitaillent la SARA. Leur déchargement prend trois à quatre jours. 88 % du pétrole vient de Norvège. Il met treize jours pour arriver sur l'île.
IMG_0865.jpg
Le terminal container de la Pointe Des Grives à Fort de France365 viewsOuvert en 2004, il accueille en 2010, 160 000 containers EVP sur pas moins de 16 ha. 2 quais, un de 460 mètres et un autre de 150 mètres peuvent accueillir 3 porte containers. Le déchargement est effectué par 3 portiques. 500 prises frigorifiques permettent d'assurer le stockage des containers réfrigérés (bananes) tandis que la manutention est assurée par une filiale de la CMA-CGM. Sur 3 millions de tonnes de trafic, les importations en représentent 70 % dont la moitié constituée par le pétrole brut. La Martinique exporte pour moitié des bananes (280 000t/an) et pour moitié des produits pétroliers finis.
Compte tenu du tirant d'eau, la capacité maximale des porte-containers accueillis ici est de 2260 EVP (2260 containers équivalent vingt pieds). Ce sont donc des navires modestes. Le port génère près d'un millier d'emplois directs et indirects.
IMG_0866.jpg
Le terminal container de la Pointe Des Grives à Fort de France353 viewsOuvert en 2004, il accueille en 2010, 160 000 containers EVP sur pas moins de 16 ha. 2 quais, un de 460 mètres et un autre de 150 mètres peuvent accueillir 3 porte containers. Le déchargement est effectué par 3 portiques. 500 prises frigorifiques permettent d'assurer le stockage des containers réfrigérés (bananes) tandis que la manutention est assurée par une filiale de la CMA-CGM. Sur 3 millions de tonnes de trafic, les importations en représentent 70 % dont la moitié constituée par le pétrole brut. La Martinique exporte pour moitié des bananes (280 000t/an) et pour moitié des produits pétroliers finis.
Compte tenu du tirant d'eau, la capacité maximale des porte-containers accueillis ici est de 2260 EVP (2260 containers équivalent vingt pieds). Ce sont donc des navires modestes. Le port génère près d'un millier d'emplois directs et indirects.
IMG_0867.jpg
Le terminal container de la Pointe Des Grives à Fort de France336 viewsOuvert en 2004, il accueille en 2010, 160 000 containers EVP sur pas moins de 16 ha. 2 quais, un de 460 mètres et un autre de 150 mètres peuvent accueillir 3 porte containers. Le déchargement est effectué par 3 portiques. 500 prises frigorifiques permettent d'assurer le stockage des containers réfrigérés (bananes) tandis que la manutention est assurée par une filiale de la CMA-CGM. Sur 3 millions de tonnes de trafic, les importations en représentent 70 % dont la moitié constituée par le pétrole brut. La Martinique exporte pour moitié des bananes (280 000t/an) et pour moitié des produits pétroliers finis.
Compte tenu du tirant d'eau, la capacité maximale des porte-containers accueillis ici est de 2260 EVP (2260 containers équivalent vingt pieds). Ce sont donc des navires modestes. Le port génère près d'un millier d'emplois directs et indirects.
IMG_0884.jpg
La rocade (Nationale 2) entre Schoelcher et Fort de France.393 viewsLa route nationale construite en 1963 et ses échangeurs fixent l'emplacement des grandes surfaces très nombreuses. Ces grandes surfaces, pour la plupart construites à la fin des années 1980, sont des hypermarchés (plus de 2500m²) et touchent essentiellement la clientèle venue, sur cet axe, de la périphérie et du littoral nord caraïbe.
IMG_0895.jpg
Le quartier de Fond Lahaye à Schoelcher, sur l'Anse Collat.350 viewsSur les contreforts du massif des Pitons du Carbet et sur le piémont du Monre Bois d'Inde (532m), le parc naturel de la Martinique. La périurbanisation autour de Schoelcher gagne la moindre ravine et se ramasse sur le littoral où les grands axes de communication sont rejetés (Nationale 2). Le mitage gagne les hauteurs.
IMG_0929.jpg
Les Trois Ilets, ouverts sur la Baie de Fort de France.313 viewsL'étalement urbain est visible en direction de l'ouest et donne une idée de l'importance du mitage sélectif aux Trois Ilets. Les « trois » îlets de la baie et leurs récifs coralliens ont fourni la chaux nécessaire à l'industrie sucrière. L'expansion de la ville se lit dans la construction de trois lotissements à proximité du golf assortis d'un collège en 2005, face au golf. Sur le plan touristique, la commune des Trois îlets représente à elle seule 28 % des capacités hôtelières de l'île.
IMG_0931.jpg
Les Trois Ilets, sur la pointe Des Grottes.325 viewsDepuis les années 90, la population jusque là stable, augmente de 50 % pour atteindre en 2010 plus de 7000 habitants. L'existence d'une navette et d'un axe de communication avec Fort de France n'y est pas étrangère, pas plus que l'essor touristique de la bourgade avec l'une des plus fortes concentration d'hôtel de l'île (28% des capacités hotelières de l'île). Les îlets et leurs récifs fournissaient la chaux nécessaire à l'industrie sucrière.
IMG_0933.jpg
Les Trois Ilets, sur la pointe Des Grottes.302 viewsDepuis les années 90, la population jusque là stable, augmente de 50 % pour atteindre en 2010 plus de 7000 habitants. L'existence d'une navette et d'un axe de communication avec Fort de France n'y est pas étrangère, pas plus que l'essor touristique de la bourgade avec l'une des plus fortes concentration d'hôtels de l'île (28% des capacités hotelières de l'île). Les îlets et leurs récifs fournissaient la chaux nécessaire à l'industrie sucrière.
IMG_0935.jpg
Zone industrielle de la Vatable aux Trois Ilets.301 viewsLa zone industrielle en construction en 2010 près de la mangrove doit héberger entre autres des sociétés d'équipements de signalisation routière et de maintenance automobile.
IMG_0936.jpg
Zone industrielle de la Vatable aux Trois Ilets.250 viewsLa zone industrielle en construction en 2010 près de la mangrove doit héberger entre autres des sociétés d'équipements de signalisation routière et de maintenance automobile.
22 files on 2 page(s) 1