Galerie photo - Académie de la Martinique

Galerie photo de l'académie de la Martinique


Most viewed - La Martinique vue du ciel
IMG_0846.jpg
Entrepôt dans la zone industrielle de la Lézarde au Lamentin.2058 viewsEquipés de panneaux solaires, ces entrepôts stockent les marchandises et véhicules importés pour les grands concessionnaires de la zone industrielle de la Lézarde (Renault Nissan entre autre...). La Martinique est un marché dynamique avec près de 10 à 15 000 véhicules vendus par an (dont plus de 2000 neufs). Cela est du à la croissance des foyers disposant de plusieurs véhicules. En outre, la part des ventes de 4X4 est trois fois supérieure à celle de la métropole (17 % contre 5 % en 2007).
IMG_0843.jpg
Zone industrielle de Place d'Armes au Lamentin.2024 viewsVue de la Lézarde par le sud, elle concentre un grand nombre de grandes surfaces. On y voit les rond points qui fixent ces aménagements et le réseau des canaux de drainage de la plaine -inondable-. Les zones résidentielles et les logements collectifs se pressent autour de ces zones industrielles.
L'ïle comprend 32 MW de puissance installée pour l'énergie photovoltaïque en 2012. Avec un rendement faible de 14 % -même en milieu tropical-, c'est à peu près la consommation de 5000 habitants (39 GWh/an).
IMG_1250.jpg
Tour de contrôle de l'aéroport Aimé Césaire au Lamentin.717 viewsL'aéroport Aimé Césaire est le 12e aéroport de France, comptant près de 1,6 millions de passagers par an. Il comporte 1 seul terminal et une piste de 3300 mètres. Il est accessible par autoroute et desservi par une dizaine de compagnies. Comme pour le trafic maritime, la polarisation vers l'Europe est évidente et représente plus de 80% du trafic.
IMG_1240.jpg
Bureaux de la zone franche de Dillon, Fort de France.647 viewsCréées en 1997, les zones franches urbaines défiscalisent certaines activités. La ZFU de Dillon s'étend jusqu'à la pointe Simon. De là la présence de bureaux à proximité du stade de Dillon. La zone de Dillon qui a vu s'établir de nombreux logements dès le début des années 70 fait pourtant partie avec Volga, des zones inondables et submersibles qui menacent pas moins de 9500 habitants de l'agglomération foyalaise. On y trouvre de grands centres commerciaux au coeur de quartiers populaires.
IMG_1243.jpg
Terminal container de la Pointe Des Grives, vue est. Fort de France.632 viewsOuvert en 2004, il accueille annuellement 160 000 containers EVP sur pas moins de 16 ha. 2 quais, un de 460 mètres et un autre de 150 mètres, peuvent accueillir 3 porte containers dont le déchargement est effectué par 3 portiques. 500 prises frigorifiques permettent d'assurer le stockage des containers réfrigérés (bananes). La manutention est assurée par une filiale de la CMA-CGM.
IMG_1244.jpg
Radar de l'aéroport. Lamentin.600 viewsIl s'agit d'un radar d'approche situé en bout de piste (3300m), sous le vent. Situées sur une ancienne zone marécageuse, en partie gagnée sur la mer, et compte tenu du relief de l'île, les pistes sont sous surveillance afin de prévenir tout affaissement et permettre un atterrissage optimal des appareils.
IMG_1247.jpg
Base de l'armée de l'air, BA365. Lamentin590 viewsEn voie de restructuration, le maintien de cette base aérienne militaire près de l'aéroport du Lamentin est en sursis.
IMG_1238.jpg
Usine d'incinération des ordures ménagères, Fort de France.579 viewsUnité ouverte en 2002 dans la zone industrielle de la Jambette, cet incinérateur à grilles à rouleaux construit par Vinci a une capacité de production électrique de 7MW. Il absorbe ainsi près de 112 000 tonnes de déchets par an et produit 15 000 MWh par an soit la consommation électrique de 1800 habitants. Le rendement d'un incinérateur est donc faible (<20%). L'incinérateur doit subir une extension en 2017, lui permettant d'absorber 50000 tonnes par an supplémentaires.
IMG_1234.jpg
Société anonyme de la Raffinerie des Antilles (SARA). Fort de France.574 viewsZone de stockage et de production de la Raffinerie des Antilles, installée dans la zone industrielle de la Jambette, à proximité du port de commerce de Fort de France et de l'aéroport du Lamentin. Fondée en 1969, elle appartient au groupe Total et compte environ 250 salariés en 2010.
Cette installation est classée SEVESO II et occupe 43 ha.
IMG_1237.jpg
Décharge et zone d'enfouissement des déchets de la Trompeuse, Fort de France.559 viewsA proximité de l'incinérateur et de la zone industrielle de la Jambette, les déchets étaient jusque là enfouis dans un terre plein littoral. Ce centre d'enfouissement est fermé depuis 2014 après avoir absorbé chaque année près de 100 000 tonnes de déchets. Compte tenu de l'instabilité de cette zone, elle subit des travaux de terrassements en vue d'y aménager en 2015 un centre technique des transports (maintenance transport en commun). La moitié des déchets de l'île sont des déchets ménagers soit 230 000 tonnes par an ; et sur 500kg par habitants ; seuls 6 sont recyclés...
IMG_0838.jpg
La plaine du Lamentin : monoculture de la canne et de la banane irriguée par la Lézarde.480 viewsLa Lézarde est le plus grand bassin versant de l'île avec près de 116km². Si la moyenne des précipitations y est d'environ 180 mm par mois, cette quantité peut en revanche, varier de 1 à 5 entre la saison sèche (le Carême, janvier à juin) et la saison des pluies (Hivernage, juin à décembre). Or chaque année, l'agriculture consomme 10 millions de m3 d'eau, soit le quart des prélèvements domestiques... La banane plus encore que la canne est très exigeante en eau (plus de 10 000m3 annuel à l'ha ). La banane représente près de 16 000 emplois directs et indirects en 2010 tandis que la filière canne en génère 5000.
Au fond : les hauteurs du morne Pitaut et une carrière d'andésite à Croix Rivail.
IMG_0839.jpg
Périurbanisation sur la zone industrielle de Place d'Armes au Lamentin.434 viewsLa périurbanisation gagne sur les champs cultivés et sur des zones à risque : la Lézarde passe juste devant le lotissement assis sur des remblais qui ne dominent le cours d'eau que de 2 ou 3 mètres. Près de 3000 personnes seraient concernées par le risque de submersion et d'inondation sur la zone du Lamentin. La Lézarde est vectrice d'inondation importante notamment sur les grands axes de communication : son débit annuel moyen (1,8 m3/s ) étant régulièrement multiplié par 10 (81m3/s) voire par 80 lors des crues décennales (140m3/s) ou par 300 (600m3/s durant quelques heures en 1970 soit le régime moyen de la Seine).
213 files on 18 page(s) 1